Ténébreux, la première novella de la saga « Les Enfants du Temps »

7,90

L’eau tourbillonnait autour de lui et l’aspirait vers le bas sans qu’il ne puisse rien y faire. Dans un réflexe de survie, il ferma la bouche et le nez et se laissa entraîner sans tenter de résister. Les yeux fermés, il revit les dernières scènes de sa vie, celles qui l’avaient amené à se jeter dans cette rivière qui l’ait vu naître et grandir. Aujourd’hui elle allait l’arracher à la vie.

Pour l’acheter sur Amazon : Kindle ou broché

UGS : 0005 Catégories : , Étiquettes : , , , , , ,

Description

Ténébreux

Irlande, 31 octobre 1845
Jour de Samhain

La malédiction qui a frappé ma famille par ma faute.

Tout a commencé ce jour là.

Alors que la Grande Famine s’abat sur l’Irlande, je dois fuir.
Je vais devoir fuir pour le restant de mes jours.
Mais j’ai l’éternité pour ça.
Je suis immortel.
Je suis libre.

La sage irlandaise « Les Enfants du Temps » se poursuit dans cette novella consacrée au passé de Sean McCarthy.

 

Trois bougies repoussent les ténèbres; la vérité, la connaissance et les lois de la nature.
(Proberbe celtique)

Prologue

Crookedwood, Irlande, 31 octobre 1845
Jour de Samhain

L’eau tourbillonnait autour de lui et l’aspirait vers le bas sans qu’il ne puisse rien y faire. Dans un réflexe de survie, il ferma la bouche et le nez et se laissa entraîner sans tenter de résister. Les yeux fermés, il revit les dernières scènes de sa vie, celles qui l’avaient amené à se jeter dans cette rivière qui l’avait vu naître et grandir. Aujourd’hui elle allait l’arracher à la vie.

Qui avait-il cru berner ? Lui ? Brendan ? Les malédictions, de surcroît elles qui vous assuraient une vie éternelle, n’existaient pas. Il ne sortirait pas vivant de la Shannon. C’était tout simplement impossible.
D’ailleurs, le souhaitait-il ? Après ce qu’il avait fait, ce qu’il avait provoqué, il était préférable que ce ne soit pas le cas. Il méritait son sort.

Ses dernières pensées cohérentes furent pour Brendan et Erlina, puis il se laissa emporter par le courant.

La malédiction n’existait pas.
Et si elle n’était pas réelle, il n’y avait donc pas de rédemption possible pour lui.

Trois jours plus tard

Les yeux hagards, il fixa le sol détrempé sur lequel il était allongé. La pluie qui s’abattait sur lui sans ménagement avait dû le sortir de l’état comateux dans lequel il se trouvait depuis … depuis combien de temps ? Il n’en avait aucune idée. La seule chose dont il était certain, c’était qu’il se trouvait toujours à Crookedwood, sur les rives de la Shannon. Il connaissait cet endroit par cœur, en revanche, ce qu’il ne s’expliquait pas, c’était ce qu’il pouvait bien faire ici. Il n’aurait pas dû s’en sortir. C’était impossible. Il se rappelait avec précision avoir été entraîné par les remous de la rivière. Il n’avait pas essayé de se débattre. Pas une seule fois. Et pourtant les faits étaient là : il se trouvait, vivant et trempé jusqu’aux os, sur les berges de la Shannon.

Il essaya de se relever mais, affaibli, il se laissa retomber sur le ventre avec un gémissement. Tout son corps le faisait souffrir. Une chose était sûre : il ne pouvait plus douter d’être en vie.

Dans un nouvel effort, il s’appuya sur ses avant-bras puis se releva péniblement pour se traîner vers l’arbre le plus proche, un chêne centenaire qu’il ne connaissait que trop bien. C’était ici même qu’il avait découvert la relation d’Erlina et de Brendan.

Poussant un grognement de douleur, il rampa jusqu’à l’arbre et se mit à l’averse. Le dos appuyé au tronc, il ferma les yeux, reprit son souffle puis attendit quelques minutes avant de regarder autour de lui. Pas un bruit. L’endroit était si silencieux que c’en était inquiétant. La nuit était en train de tomber et il aurait dû entendre les cris nocturnes des animaux qui peuplaient la forêt alentour. Combien de temps était-il resté évanoui ? Depuis combien de temps est-ce qu’il avait disparu ? Et pourquoi est-ce que personne ne l’avait trouvé ?

Informations complémentaires

Poids 350 g
Dimensions 23 × 15.3 × 1 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Ténébreux, la première novella de la saga « Les Enfants du Temps »”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.